KubeCon + CloudNativeCon EU 2020 depuis nos canapés

Lors des deux précédentes éditions, en 2018 et 2019, nous vous avions partagé l’expérience qu’a été chaque KubeCon + CloudNativeCon Europe sur ce même blog :

Il est donc tout naturel de nous retrouver à nouveau ici cette année pour la KubeCon + CloudNativeCon (KCCNC) EU 2020, bien que sous un format un peu particulier en raison de la pandémie en cours (et c’est bien normal). En effet, cette année, la KCCNC EU se tiendra sous forme virtuelle, réduisant de ce fait les possibilités d’interactions (en « off » avec les speakers, en direct avec d’autres participants, les sponsors, etc), mais simplifiant significativement les aspects logistiques.

Cela ne change rien aux bonnes habitudes : vous pourrez retrouver un article de blog par jour de conférence ici-même, avec les principales annonces, les talks ayant éveillé notre passion, ainsi que les take-away et autres liens utiles que nous jugerons pertinents.

La KubeCon + CloudNativeCon EU 2020 se tiendra cette semaine du 18 au 20 août.

https://twitter.com/Horgix/status/1295623309384654848

Protagonistes

En 2018, nous n’avions envoyé qu’une seule personne à la KCCNC EU. L’année dernière, en 2019, nous étions 3 à nous rendre à Barcelone pour profiter pleinement de cette superbe conférence. Le fait que nous nous appelions désormais Publicis Sapient Engineering et non Xebia n’y change rien : cette année, nous serons 4 « PSEbians » à participer à cette conférence virtuelle !

Les protagonistes qui vous raconteront leurs découvertes pendant cette conférence sont donc les suivants :

Si vous voulez parler de tech, de Publicis Sapient, ou simplement en apprendre plus à notre sujet qu’une simple ligne résumant notre activité professionnelle, n’hésitez pas à venir nous parler, que ce soit via Twitter (@Horgix / @clook0), le Slack CNCF dédié à l’événement (vous nous trouverez aisément) ou encore en commentaire sur cet article ou les suivants.

Chacun de nous arrive à cette conférence virtuelle avec ses propres connaissances et différentes attentes. Voici ce que chacun d’entre nous attend de ces 3 demi-journées de conférence :

Qu’attendons-nous de cette KubeCon + CloudNativeCon EU 2020 ?

Olivier :

« J’attends de voir comment ils relèvent le challenge de transformer un événement comme celui-là en remote, et de connaître un peu mieux les tendances & mouvances car je n’ai pas trop eu le temps de suivre suffisamment ces derniers mois »

Rami :

« J’attends d’avoir des retours d’expérience sur l’utilisation de Kubernetes en production, et je compte bien en profiter pour approfondir ma connaissance de l’écosystème de Kubernetes »

Jonathan :

« J’espère découvrir de nouveaux outils, de connaître les bonnes pratiques sur tout ce qui tourne autour des technologies Cloud Native, et globalement d’apprendre de nouvelles choses ! »

Horgix :

« D’habitude, j’ai de grosses attentes sur le côté « networking » au sens social du terme : parler avec les maintainers de certains projets, discuter avec nos pairs pour voir ce que les gens font ici et là, aller embêter les sponsors avec des features requests ou pour savoir vers quoi ils s’orientent, bref, faire des rencontres intéressantes et enrichissantes. Force est de constater que cette année je vais devoir revoir mes attentes à la baisse sur ce point. À la place, j’attends de profiter du temps ainsi libéré pour « jouer » plus concrètement avec les technos que je découvrirai. Et comme tout le monde, j’attends d’avoir un meilleur « feeling » de où en est l’écosystème Cloud Native et vers quoi il se dirige – avec, je l’espère, de moins en moins de Kubernetes ! »

Quelles sont les technos associés à la KCCNC avec lesquelles nous sommes les plus familiers ?

Olivier :

« familier avec K8s, Helm, Golang et l’utilisation / conception de controller (et pleins d’autres petites choses qui font partie du quotidien) »

Rami :

« Kubernetes »

Jonathan :

« Kubernetes, gRPC, Argo Workflows »

Horgix :

« Principalement Kubernetes, Fluentd, Prometheus, containerd et ArgoCD. »

Sur quelles technos espérons-nous en découvrir plus lors de cette conférence ?

Olivier :

« J’espère en apprendre sur toutes les technos de CI/CD via K8s, Argo / Tekton, etc.

Rami :

« J’aimerais découvrir des choses autour de l’observabilité, du réseau sur Kubernetes, de la sécurité Cloud Native et du concept de Service Mesh de manière générale »

Jonathan :

« Je veux en savoir plus sur ce qui est CI/CD Cloud Native et l’observabilité (des technos comme OpenTelemetry par exemple) »

Horgix :

« J’espère en apprendre un peu plus sur l’avenir d’OpenTelemetry & technos liées, de voir si SPIFFE/SPIRE et NATS décollent vraiment, et de découvrir la plupart des projets en Sandbox de la CNCF que j’ai seulement vu de loin jusqu’ici afin de me faire un avis dessus (notamment Crossplane, ArtifactHub, KUDO, etc). J’espère aussi avoir toujours plus de retours d’expérience sur des choses que je rencontre assez peu, comme OPA ou Contour. Ah et évidemment voir comment évolue le côté « standardisation » : SMI, NSM, CloudEvents. »

Format particulier, dispositions particulières

Au vu du format virtuel, la KubeCon + CloudNativeCon EU de cette année se trouve amputée d’un pan majeur : les rencontres. Rencontres avec les mainteneurs, les sponsors, nos pairs, peu importe : les interactions lors de cette conférence sont pour la majeure partie très qualitatives et enrichissantes. Afin de ne pas totalement perdre ce côté interactif et humain, nous avons pris certaines décisions de notre côté :

  • La création d’un serveur Discord dédié à l’événement pour nous-mêmes ainsi que nos anciens collègues, clients, amis et connaissances de l’écosystème Cloud Natif francophone. L’idée est de faciliter les échanges vocaux au moyen d’une sorte de « salon » permanent nous permettant de discuter entre les talks de ce que nous y avons découvert. On se mute ou l’on se déplace dans un autre canal lorsque l’on souhaite profiter de son talk tranquillement, on repasse dans le salon commun quand on a envie de discuter – le tout se fait très naturellement !
  • Mise à profit de certaines matinées (les présentations n’ont lieu que l’après-midi) pour tester concrètement les différentes technologies découvertes, pour contribuer, pour aller interagir avec les autres participants et sponsors, pour rédiger les articles de blog afin de vous partager toute cette effervescence, ou encore pour envisager comment faire profiter à nos clients au mieux de nos nouvelles connaissances.
  • Organisation de « visio-apéro » le soir des talks afin de conclure la journée dans une ambiance décontractée – c’est également l’occasion d’impliquer nos autres collègues qui n’ont pas pu se joindre à nous pour les présentations elles-même, ainsi que d’autres personnes totalement externes (si vous voulez en faire partie, faites nous signe).
Bref, l’idée pour nous est de ne pas se contenter d’assister aux talks chacun dans notre coin, mais répliquer, à distance, l’émulation collective que nous avons d’habitude en présentiel.

Un Jour 0 déjà bien rempli

La KubeCon+CloudNativeCon en elle-même est toujours précédé d’une sorte de « journée 0 » un peu particulière, un peu à part des 3 jours principaux de la conférence.

Cette année, voici de quoi est composé le programme de cette demie-journée d’introduction, se tenant ce lundi 17 août :

  • 101 Track Sessions – 5 talks d’introduction de 1h chacun. Nous avons fait l’impasse, connaissant déjà les sujets en question.
  • Lightning Talks – de 13h à 14h, un excellent moyen de se mettre dans l’ambiance avec des talks variés et très rapides (5min)
  • The New Stack “Pancake Breakfast” – Sans les pancakes, l’événement perd beaucoup de son intérêt ! Quant à un petit déjeuner l’après-midi… bref, nous avons préféré profiter du reste.
  • Tutorials – Quelques hands-on, beaucoup tenant malheureusement plus à du live-coding qu’à un vrai hands-on au vu du format virtuel
  • Virtual Sponsor Booth Crawl – Les sponsors sont une grande partie de la KCCNC (non seulement la plupart sont pertinents et intéressants, mais c’est aussi grâce à eux que peut avoir lieu un événement d’une telle ampleur). Malgré le changement de format, les organisateurs on donc tout fait pour tenter de répliquer les « hall » de sponsors dans lesquels nous naviguions les années passées lors des pauses déjeuner et autres moments de vagabondage. Cette année, les sponsors sont disponibles virtuellement pour « discuter », mettre à dispo divers ressources, et donner des live démo – nous irons sans doute en voir quelques unes, mais pas aujourd’hui !
  • Co-located events – Sortes de « mini conférences » qui profitent de la KCCNC pour avoir lieu, ces événements co-localisés nécessitent un enregistrement particulier. Nous avons participé à deux d’entre eux : la Network Service Mesh Con pour Rami, et le Serverless Practitionners Summit du côté de Horgix.

Afin de vous mettre en appétit pour la suite, voici ce que nous retenons de ces douzaines de Lightning Talk et de ces deux co-located events :

  • L’utilisation de PodDisruptionBudget pour maintenir la haute dispo de ses pods
  • WebAssembly arrive en force à cette KCCNC ! Que ce soit pour étendre kubectl, Envoy, pour définir des functions-as-a-service… ou même pour être lancé directement par un kubelet spécialisé
  • Il semble y avoir une réelle focalisation autour du concept d’Application et sa représentation sous forme d’abstraction : via une Application CRD qui n’est pas sans rappeler celle d’ArgoCD ou encore via l’Open Application Model
  • Beaucoup de talks/démos autour des function-as-a-service s’appuient sur OpenFaaS… on aurait pu s’attendre à d’avantage de Knative, mais non. On verra même du faasd présenté par Alex Ellis
  • Pour ce qui est des clusters Kubernetes eux-même utilisés lors des démo, nous avons pu voir beaucoup de kind (bien que ça ne soit pas son usecase primaire) et de k3s

Voici également, brut de forme, les liens que nous nous sommes échangés au fur et à mesure de nos discussions :

Publié par Alexis "Horgix" Chotard

Alexis "Horgix" Chotard est DevOps chez Xebia et s'intéresse particulièrement à tout ce qui est infrastructure moderne et dynamique (infra-as-code, containérisation, automatisation, self-healing, déploiement continu, ...). Alexis est également formateur au sein de Xebia Training .

Publié par Jonathan Norblin

Data Engineer & Software Craftsman

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Sapient, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.