Il y a 6 ans -

Temps de lecture 6 minutes

Retour sur la journée DevOps du Mardi 10 Juin 2014

devopsXebia organisait le 10 juin dernier la Journée DevOps. L’objectif de cette journée était d’échanger sur les synergies entre les équipes, les pratiques managériales et les outils afin de délivrer le meilleur logiciel aux clients de l’entreprise.

Vous n’avez pas pu venir ? Voici une petite session de rattrapage à travers les avis donnés par 2 des consultants Xebia présents le jour J : Emmanuel Sciara et Jean-Louis Rigau.

Le matin (sur invitation)

Keynote d’ouverture de Carlos Goncalves, DSI, Global Banking & Investor Solutions, Société Générale

Emmanuel Sciara :

Selon Carlos Goncalves, il est insuffisant de se comparer aux autres acteurs présents dans le même secteur que le notre afin de savoir qui est le moins mauvais : il faut voir plus loin, ailleurs. Il est important de faire de la veille chez les géants du web, tels que Google, afin d’en tirer le meilleur.

Par exemple, l’effort d’automatisation du pipeline de delivery a commencé chez Google en 2008, avec une importante base existante. Même s’ils ont mis du temps à atteindre leurs objectifs, ils les ont atteints. La SGCIB a ainsi regardé du coté de Google pour finalement se rendre compte qu’il y avait plusieurs similitudes importantes et encourageantes pour leurs futurs projets.

2 grandes notions ont été explicitées : celle d’équipe multidisciplinaire qui permet d’avoir moins d’adhérences et de contraintes, et celle de servant manager.

Jean-Louis Rigau :

L’un des points primordial à retenir de cette keynote d’ouverture est l’importance d’avoir une vision à long terme en raison des impacts structurels impliqués par la transformation. Par exemple, la mise en place d’un centre agile est une étape importante lors de l’adoption d’un programme de Continuous Delivery.

De plus, un management 2.0 associé à la notion de servent manager, a permis de mettre en place des conditions de travail en cohérence avec la demande des salariés. Ceci a permis à la SGCIB de devenir Great Place to Work, avec une réelle volonté d’attirer les talents à travers l’innovation et le partage.

Retour d’expérience Société Générale (Gilles Phillippart)

Jean-Louis Rigau :

Durant ce REX, Gilles Phillippart a mis un point d’honneur à expliciter le fonctionnement du centre agile, c’est à dire un ensemble de coachs (Flux, Craft et DevOps) afin d’arriver à l’équation clé du Continuous Delivery :

Continuous Delivery = Lean + Craft + DevOps + Flexible architecture

Enfin, la mise en place de KPI DevOps et la construction de la HeatMap sur les projets sont bien évidemment des étapes indispensables.

Retour d’expérience SFR (Antoine Raith, SFR & Séven Le Mesle, Xebia)

Emmanuel Sciara :

SFR a souhaité refondre une application e-commerce monolythique. Cependant, celle-ci devait co-exister avec l’ancienne version, engendrant bien des problématiques. Pour les contrecarrer, une production à blanc a été utilisée, un vrai A/B testing a été mis en place et enfin une intégration continue et une automatisation de la mise en production ont été implantées.

Afin de faire coexister l’ancienne et la nouvelle application, une équipe pluridisciplinaire a été mise en place, permettant la découverte de problèmes avant la mise en production. En parallèle, une équipe distante avec automatisation du processing de leur livraison a elle aussi été incluse.

Le monitoring et le dashboard ont également été rationalisés grâce à Logstash, ElasticSearch et Kibana.

Le projet fût un réel succès, à l’image des 2 à 3 mises en production hebdomadaires et de la supervision des systèmes. Cependant, quelques points restent encore à améliorer : les tests automatisés, diminuer voir éliminer la difficulté à aligner les plannings de tous les acteurs et enfin automatiser l’infrastructure.

Après-midi (sur inscription)

Puppet, un outil pour les installer tous (Amy Hoang et Steven Thwaites, PuppetLabs & Mathieu Nantern, Xebia)

Jean-Louis Rigau :

Cet atelier permettait aux plus novices de découvrir l’outil et son fonctionnement (Extraction des Facts / Exécution du catalogue / Récupération des Reports). Cependant, la démonstration était un peu courte et aurait mérité d’être approfondie. Peut-être lors d’un prochain TechEvent avec Puppet Labs !

Emmanuel Sciara :

Cette introduction complète à Puppet a mis en exergue la problématique résolue grâce à l’outil ainsi que les différents concepts utilisés. Une première approche très instructive bien que la démonstration du produit à travers l’interface web de Puppet Enterprise qui s’en suivait, soit un peu confuse pour le non-initié.

De l’Intégration Continue au Déploiement Continu avec Jenkins (Cyrille Le Clerc, CloudBees & Geoffroy Warrin, Xebia)

Jean-Louis Rigau :

Cette présentation basée sur les illustrations Nhan Ngo (QA Engineer à Spotify) en lien avec le livre Continuous Delivery de Jez Humble, nous donnait un tour d’horizon des principes du Continuous Delivery : l’automatisation et la Frequency.

Dans un second temps, nous avons eu droit à une présentation des outils de Continuous Delivery sur Jenkins et de l’écosystème CloudBees.

Enfin, nous avons pu obtenir quelques informations sur la refonte en cours de Jenkins centré sur le CD, s’appuyant sur le nouveau Workflow plugin, prévue courant 2014.

Les piliers du déploiement applicatif avec XL Deploy de XebiaLabs (Benoit Moussaud, XebiaLabs)

Emmanuel Sciara :

Après avoir beaucoup entendu parlé de XL Deploy, je l’ai enfin découvert en profondeur ! J’ai ainsi pu découvrir l’outil et la clarté de l’interface graphique qui donne accès à beaucoup d’information bien présentées. Une fois le système en place, le déployement d’application dans leurs diverses versions et sur différents environnements est simplissime. On voit ce qui est déployé où et tout est répétable. Une liste impressionnante de plugins permet de faciliter la tache.

Atelier AppDynamics (Tom Levey et Pascal Dallioux, AppDynamics)

Jean-Louis Rigau :

Tom Levey et Pascal Dallioux nous ont présenté  l’outil AppDynamics à travers une présentation riche en information agrémentée d’une importante séance de Question/réponse.

Nous sommes tout d’abord revenus sur la notion de Baseline (référentiel), indispensable pour être capable de déterminer les pics d’activités, par un calcul automatique par l’outil.

Ensuite, il nous a été présenté 2 avantages clés du logiciels : la « zéro configuration » (il suffit de déposer un JAR dans son application pour déclencher l’agent AppDynamics et commencer à monitorer) et la possibilité de partager une URL correspondant à chaque écran visualisé pour une meilleure collaboration avec ses équipes.

Une présentation très riche explicitant les points forts d’AppDynamics et ses atouts au quotidien.

Tests de performance en continu (William Montaz & Guillaume Arnaud, Xebia)

Emmanuel Sciara :

Avec Jenkins et Gatling, des tests de performance applicative peuvent être fait tout au long du développement, avec une disponibilité des graphiques pour chaque job d’intégration Jenkins.

Des dashboards pour tous avec ElasticSearch, Logstash et Kibana (Vincent Spiewak, Xebia)

Emmanuel Sciara :

Une présentation super intéressante, décrivant les atouts de ces outils !

L’un des atouts est la possibilité d’utiliser le même outil pour faire des dashboards pertinents pour des besoins complètements différents : devs, prod, métier, management.

De plus, la capacité d’ElasticSearch d’être résiliant, avec la génération facile de clusters des noeuds search, data, master est tout aussi impressionnante. Bref, une belle découverte.

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Sapient, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.