Published by

Il y a 10 ans -

Temps de lecture 4 minutes

4 critères pour bien choisir son projet agile pilote

Choisir un projet pour se lancer dans l’agilité peut être un véritable casse-tête. Tous les projets ne sont pas de bons candidats ; il faut trouver un compromis entre taille, durée, criticité et soutien du métier (cf figure ci-dessous). Impossible ? C’est sans doute vrai. Pourtant, un de vos futurs projets peut s’approcher de cet équilibre. Mieux vaut se lancer plutôt que d’attendre éternellement le projet idéal. Voyons comment trouver le barycentre de ces critères.

Durée du projet

Si vous choisissez un projet trop court, les sceptiques vont clamer haut et fort que Scrum ne fonctionne que pour les petits projets. À l’inverse, si vous optez pour un projet trop long, vous risquez de ne pas pouvoir montrer votre succès avant son terme. On compte 9 à 12 mois en moyenne pour un « projet traditionnel » ; où budget et deadline sont souvent dépassés. Il serait dommage de lancer un projet Scrum en annonçant le même timing qu’un projet classique et donc entouré des mêmes doutes. L’idéal est de choisir un projet de moitié plus court qu’un projet classique ; 3 ou 4 mois suffisent généralement à prouver que l’application de Scrum est concluante et le serait pour une plus longue durée.

Taille du projet

Choisissez un projet qu’il est possible de commencer avec une seule équipe dont tous les membres sont colocalisés. Si la taille du projet vous sembler nécessiter plusieurs équipes, débutez tout de même avec une seule et limitez vous dans le nombre d’équipes, même si votre organisation a l’habitude de réaliser des projets de très grande envergure. Les soucis de coordination ne doivent pas être un frein pour ce premier projet agile.

Criticité du projet

Quand on expérimente, on a tendance à le faire sur quelque chose qui n’a pas d’importance et qui comporte peu de risques. Si les choses tournent mal, on aura perdu peu et avec de la chance personne n’aura rien remarqué. Ne cédez pas à cette tentation ! Allez à l’encontre de cela et choisissez un projet important. Si votre projet n’a pas de valeur, personne ne lui accordera d’attention au sein de votre entreprise. Et, comme la transition d’une équipe classique vers une équipe Scrum est exigeante, les protagonistes ne feront pas les efforts nécessaires si le projet n’apporte rien. Jim Highsmith, pionnier de l’agile et inventeur de « l’adaptative software Development process » nous met en garde sur ce sujet :

« Ne commencez pas avec un projet pilote qui est marginal. Commencez avec un projet qui est critique pour votre société, sinon il sera trop difficile de faire tous les efforts que l’implémentation de la méthode requiert. »

Le soutien du métier pour le projet

L’adoption de Scrum requiert un investissement total du métier. Avoir quelqu’un qui a le temps et l’envie de travailler avec l’équipe est absolument critique. Un sponsor côté métier peut aider à franchir les barrières organisationnelles et humaines inhérentes à toutes les entreprises. En cas de succès, il sera également le mieux placé pour promouvoir l’agilité en interne et pour évangéliser ses collègues, qui à leur tour seront enclins à tester l’agilité dans leurs équipes.

L’équipe

J’aborde ce point en dernier, mais c’est sans doute celui qui me tient le plus à cœur. Le choix de l’équipe est le facteur de réussite. Et c’est valable pour tous les projets informatiques, agiles ou non. À l’instar d’un film, un scenario magnifique au casting désastreux ne donnera pas grand chose ; un scénario léger porté par des acteurs fabuleux lui donnera une âme. Dans notre cas, le métier va esquisser un scénario puis va l’affiner et l’adapter au fur et à mesure. Les membres de l’équipe, comme des acteurs, vont chercher à bien comprendre le scénario avant de le jouer. Ils vont être capables d’apporter leurs idées pour faire évoluer le projet dans le bon sens. Ils seront les artisans de leur propre succès.

Vous aurez donc compris l’importance du casting de l’équipe pour votre projet pilote. À ce sujet, je vous invite à lire le livre de Guillaume Bodet « Scrum en action » qui explique très bien comment repérer des profils agiles dans une équipe de projet classique.


D’après l’article de Mike Cohn : Four Attribute of the Ideal Pilot Project

Published by

Commentaire

1 réponses pour " 4 critères pour bien choisir son projet agile pilote "

  1. Published by , Il y a 10 ans

    Bonjour,
    de mon expérience, l’équipe est un point important, mais c’est essentiellement le représentant du métier qui apporte vraiment énormément aux projets agiles. Il faut vraiment veiller à ce que ce représentant fasse vraiment partie de l’équipe projet, qu’il soit vraiment intégré, et qu’il soit au même niveau que les membres de l’équipe (il a également des comptes à rendre à l’équipe), ce ne doit pas être un « client » dans le sens péjoratif du terme.

    Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Sapient, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.