Published by

Il y a 13 ans -

Temps de lecture 1 minute

Agile Tip n°3: Conseils d’agilistes pour faire prendre la greffe

Faire prendre la greffe agile nécessite un peu doigté, une bonne dose de conviction, un nuage de stratégie, une pincée de charisme et beaucoup de détermination.
Si vous êtes donc cette bête curieuse qui au sein de l’organisation, a pris la décision, après une campagne de sensibilisation, d’apporter la preuve par l’exemple, alors voici quelques trucs remontés du terrain.

Nous espérons que ceux ci vous aideront à préparer un terrain favorable à la plantation de bonnes graines agiles.


A faire

  • Identifier un champion, porteur de l’agilité, ayant un mandat fort dans l’organisation (idéalement DG), le plus charismatique possible.
  • Faire accepter à tous et formellement de travailler différemment.
  • Ne pas lésiner sur les outils et une infrastructure adéquate.
  • Commencer par un Agile Workshop d’une journée pour le plus haut niveau de l’organisation (créer l’Agile Awareness).
  • Sélectionner un projet important pour l’entreprise, ayant très peu de dépendances avec d’autres projets et un besoin d’implication fort des utilisateurs.
  • Assigner une équipe senior et motivée.
  • Engager un ScrumMaster expérimenté.
  • Obtenir l’engagement de la DG et du Top Management en général.
  • Implémenter TOUT Scrum et pas juste une partie : éviter le wannabisme agile.

A ne pas faire

  • Sélectionner un projet de moindre importance ayant une visibilité faible.
  • Prendre un chef de projet technique pour lui faire jouer le rôle de ScrumMaster chef de projet Agile et Product Owner à la fois.
  • Rendre le projet opaque (succès et échecs non visibles)
  • Ne pas faire sérieusement les Retrospective Meetings
  • Garder certaines mauvaises habitudes héritées de l’ère soviétique
  • Localiser l’équipe dans des endroits séparés sans lui donner une infrastructure suffisante pour interagir
  • Oublier de célébrer les petites victoires
  • Commencer par une phase de spécifications de plusieurs mois avant la première itération
  • Planifier toutes les itérations à l’avance
  • Assigner d’autres tâches à l’équipe agile

Il y a certainement plein d’autres bonnes idées (et nous vous invitons à nous les soumettre par vos commentaires) mais l’ensemble cité précédemment peut constituer une bonne base de départ, un « Agility Assessment » en quelque sorte.

A bientôt pour le prochain Agile Tip.

Published by

Commentaire

1 réponses pour " Agile Tip n°3: Conseils d’agilistes pour faire prendre la greffe "

  1. Published by , Il y a 13 ans

    Voici quelques remarques :

    * Adoption d’un champion :
    – S’il fallait attendre ce genre de personnalité, on ne ferrait jamais de projet agile. Il faut donc la plus part du temps faire sans. L’un des moyens est de créer des « interfaces » entre un noyau « agile » et un monde non-agile ; des interfaces humaines, des « clients ». Après le B to B, le H to H. Des « clients » qui sont des intermédiaires négociateurs. C’est souvent le Chef de projet, le coach, des analystes, des architectes fonctionnels, etc…Evidement d’un point vue ce n’est pas agile, mais la valeur de l’exemple peut faire progresser l’état d’esprit des uns et des autres.
    * Faire accepter à tous et formellement de travailler différemment.
    – Pour faire accepter et surtout formellement, il faut éduquer, former, sensibiliser, convaincre. C’est une démarche à part entière, une dimension qu’il faut inclure lorsque l’on conçoit un projet. De plus on peut concevoir un projet dont l’organisation évolue avec la maturité des interlocuteurs. L’agilité commence par cette adaptabilité.

    * Ne pas lésiner sur les outils et une infrastructure adéquate.
    – Comme les autres projets. Mais peut-être faut-il commencer très simple aussi (cf remarque précédente)

    Je conclurais qu’une analyse des risque doit être un préalable (voir un exemple ici : http://erichilly.blogspot.com/2007/12/choisir-un-projet-en-mode-agile.html ) pour éviter des désillusions et pour anticiper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Sapient, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.