Il y a 14 ans -

Temps de lecture 5 minutes

Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia
La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

Agilité

SOA

Le coin de la technique

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger


Actualité éditeurs / SSII

Sortie d’Apache Tuscany 1.0

Pour rappel, Tuscany est le projet Apache d’implémentation d’un runtime SCA (Service Component Architecture).

Pour plus de détails sur les capacités de cette version 1.0, retrouvez l’annonce sur TSS : Apache Tuscany SCA 1.0 released.

Agilité

Tutoriel Scrum et XP

Henrik Kniberg, l’auteur du guide Scrum and XP from the Trenches, vient de mettre à disposition les supports utilisés pour la présentation d’un tutoriel Scrum & XP lors de la conférence JAOO 2007. Evidemment, les supports ne se substituent pas à la présentation mais constituent sans aucun doute un excellent complément au désormais célebre guide.

CruiseControl 2.7.1

CruiseControl est disponible depuis peu en version 2.7.1. Pour ceux qui n’auraient pas vu passer cette annonce, voici donc une belle occasion de tester cette dernière version dans laquelle le dashboard a notamment été remanié.

SOA

Quatre mythes SOA : Web Services, technologies, coûts et annuaires

Sur son blog, Joe McKendrick revient sur 4 mythes qui font du tort aux SOA, à leur compréhension et à leur adoption :

  • SOA et WebServices sont la même chose.
  • SOA est une technologie.
  • SOA coûte cher.
  • La gouvernance SOA passe par un annuaire.

Rien de bien nouveau, mais il est toujours bon de rappeler certaines choses.

L’article de Joe McKendrick sur ZDNet : « Four SOA myths: Web services, technology, costs, and registry« .

Le coin de la technique

Understanding ClassLoaders in WebSphere

Les problèmes de classloader font partie du quotidien des spécialistes Websphere en support des équipes projets et peuvent être chronophages. Paul Van Norman nous rappelle dans ce WebSphere® Support Technical Exchange (pdf, mp3) le fonctionnement des classloaders dans Websphere et les bonnes pratiques en matière de gestion des classpaths. Les points à retenir :

  • L’architecture hiérarchique des classloaders de Websphere a évolué en version 6.1 avec l’introduction d’OSGI [1].
  • Websphere 6.1 introduit un mode « Restrict access to internal server classes » qui empêche les applications d’accéder aux classes internes de Websphere (com.ibm.ws.* ) tout en laissant l’accès aux classes publiques (com.ibm.websphere.* ).
  • L’ajout de jars dans le classpath de Websphere n’est pas une bonne pratique. Il est recommandé d’utiliser des « shared libraries » de portée serveur [2].
  • La déclaration de jars de scope EAR se fait par les fichiers MANIFEST. Cette gestion est souvent mal comprise et cause de bugs difficiles à diagnostiquer. On notera l’initiative de Weblogic de déroger au standard J2EE en supportant les répertoires <EAR_HOME/APP-INF/lib et <EAR_HOME>/APP-INF/classes beaucoup plus simple à comprendre que les fichiers MANIFEST.
  • Il est une bonne pratique d’embarquer les jars dans les WAR, EAR plutôt que d’utiliser des « shared libraries » et limiter autant que possible la visibilité de ces jars en utilisant la notion de hiérarchie des classloaders (scope web module > scope EAR > scope App Server)
  • Le chargement de librairies natives (System.loadLibrary d’un .dll/.so) s’applique à l’ensemble d’un processus java et est donc inadapté au mécanisme d’isolation et d’arrêt/relance des Enterprise Applications d’un serveur J2EE. Il est donc fortement conseillé de ne pas utiliser les fonctions d’arrêt/relance par application mais de purement et simplement redémarrer le serveur d’application lorsqu’une application fait appel à JNI.
  • Websphere 6.1 introduit le classloader viewer. Cet outil de résolution de problèmes de classpath permet de visualiser la hiérarchie des classloaders d’une application et d’identifier pour chaque classe le jar ou le répertoire depuis lequel elle a été chargée. Ce nouvel outil particulièrement utile aurait mérité un traitement plus détaillé dans la présentation.

Pour aller plus loin, le RedPaper WebSphere Application Server V6.1: Classloader Problem Determination est la référence sur le fonctionnement des classloaders de Websphere.

[1] On pourra regretter le manque de détails de cette présentation sur le fonctionnement du « OSGi gateway classloader » (quels bundles OSGI deviennent visibles aux applications ? etc. ).
[2] Déclarer une librairie de portée serveur d’application nécessite la création d’un classloader spécifique auquel on associe la dite librairie (Infocenter : Library reference collection).

Du nouveau dans les frameworks Web

Spring goes on Rails : ce projet offre la possibilité de générer une petite application CRUD, via des scripts Ant, à partir d’un mapping JPA. Aucun rapport avec Ruby et Ruby on Rails, le code généré est basé sur Spring, et au choix iBatis ou Hibernate pour le mapping objet relationnel (Maven2 pour la gestion projet).

Par ailleurs, RubyOnRails sort en version 2.0.0 « preview release ». Le but de cette version est de donner une idée des nouveautés et de recueillir les premières impressions de la communauté des utilisateurs.

Utilisation de JAX-WS et JAXB sous WebLogic Server 10

Mike Wooten nous propose sur Dev2Dev un pas à pas intitulé « Using JAX-WS and JAXB with WebLogic Server 10« .

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

Eclipse Now You Can 2007 – Paris – 12 Octobre 2007

L’annonce sur le blog java de developpez.com

CITCON (Continuous Integration and Testing Conference) – Bruxelles – 19-20 Octobre 2007

CITCON est une conférence est organisée par l’Open Information Foundation (fondée par les co-createurs de CruiseControl) à l’attention de tous ceux intéressés par l’Intégration Continue et les tests qui l’accompagnent. L’édition de l’année dernière à Londres a semble-t-il marqué positivement les esprits ce qui devrait suffire aux passionnés pour se rendre cette fois en Belgique.

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Sapient, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.