Il y a 14 ans -

Temps de lecture 5 minutes

Revue de Presse Xebia

Revue de Presse Xebia
La revue de presse de l’actualité Java/J2EE hebdomadaire proposée par Xebia.

Actualité éditeurs / SSII

Le coin de la technique

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger


Actualité éditeurs / SSII

Apache ServiceMix sort de l’incubation

ServiceMix, l’ESB d’Apache sort de l’incubateur. Guillaume Nodet nous rappelle que le fait d’être dans l’incubateur ne présume en rien de la qualité du produit. Tous les projets Apache passent pas l’incubateur, et n’en sortent qu’à partir du moment où la communauté du projet est vivante et réactive et qu’elle atteint un certain nombre de « commiteurs ».

Rappelons aussi que ServiceMix est essentiellement développé par les équipes de Iona et constitue la base de la solution Iona Fuse ESB.

Websphere Software Maintenance in a Complex IT Environment

Tom Alcott nous présente dans ce WebSphere® Support Technical Exchange (pdf, mp3) les bonnes pratiques en matière de déploiement des fixpacks Websphere. Les points à retenir :

  • Appliquer les fixpacks de manière pro-active permet de prévenir les indisponibilités. Une démarche réactive risque de causer de longues indisponibilités au moindre changement, même mineur, sur la plateforme … et les plateformes évoluent toujours.
  • Les fixpacks sont testés avant d’être diffusés. Cependant, du fait de la complexité de mener des tests de non-régression, les plateformes privilégiées de Websphere (AIX, Linux, etc.) bénéficient des tests les plus poussés [1].
  • En plus des fix urgents à appliquer au plus vite, planifier deux à trois déploiements de « cumulative fixpacks » par an.
  • Le déploiement d’un fix (individuel comme cumulatif) doit être rigoureusement planifié avec :
    • Une cartographie à jour de l’infrastructure pour mesurer l’impact du fix [2].
    • Des tests de non-régression, de préférence automatisés, sur un environnement non-production (typiquement pré-production).
    • Une procédure de déploiement sécurisée (backups), fiable par automatisation (scripts wsadmin, etc. ) et réversible avec un plan de secours en cas de régression sur l’environnement production [3].

Après avoir parlé du fond de ce webcast, un commentaire sur sa forme. L’enregistrement sonore est plus du style d’une « conférence téléphonique » que d’un « enregistrement en studio » mais Tom Alcott apporte beaucoup d’information à la présentation.

Pour ceux qui veulent aller plus loin, IBM organisera un webcast Best Practices for Configuring and Managing Large WebSphere Topologies le 25/09/2007, la présentation et l’enregistrement audio seront mis à disposition dans la semaine.

[1] On retrouve la règle selon laquelle un éditeur, aussi grand soit-il, ne peut supporter aussi bien ses clients sur toutes les plateformes. Il est sage d’installer un produit dans son éfcosystème naturel plutôt que de sortir des sentiers battus.
[2] La documentation associée à cette cartographie permettra de transformer en savoir partagé par tous les souvenirs des administrateurs relatifs aux précédentes opérations de maintenance de la plateforme (choix d’appliquer ou pas un fix, difficultés rencontrées, etc.). Un wiki est particulièrement bien adapté à la gestion de cette documentation.
[3] Le plan de secours pourra prévoir la désinstallation du fix (désinstallation testée lors des tests de non-régression) et, en incontournable ultime recours, la restauration des sauvegardes disque (ce qui nécessite la disponibilité des administrateurs de backup lors du déploiement du fix sur l’environnement de production).

Le coin de la technique

Glassfish v2.0

Les serveurs d’application open source J2EE ne sont pas légions. Pendant longtemps, il n’y avait que JBoss, top n°1, et Jonas, le démonstrateur franco-européen. Sun a bondi sur le créneau en créant le projet Glassfish, socle de la version commerciale de Sun Application Server. Il a d’emblée visé l’implémentation de la spécification JEE 5: La nouvelle mouture EJB3 et JPA (par l’intégration de TopLink), la nouvelle interface Service Web JAX-WS 2.1, le binding XML en version 2.1,…
Un peu plus d’un an après la version 1.0, voila ce nouvel acteur en version 2.0.

Quoi de neuf ? Des fonctions avancés sur les services web (sécurité) et la performance, la haute disponibilité (cluster, fail-over et load-balancing). Comme l’annonce Alexis MP,  » Bref, GlassFish v2 ce sont les fonctionnalités de Weblogic au prix de JBoss, et plus besoin de choisir entre fonctions d’entreprise (clustering & performance) et open source ! »

La version 3.0 est bien sûr dans les tuyaux !

Active Objects

La bataille continue ! Alors que la communauté Java avait adopté JPA comme ‘standard’ de persistance, voilà qu’un nouveau projet fait parler de lui : Active Objects. L’idée sous-jacente est de transférer en Java le célèbre pattern généralisé par Ruby On Rails: Active Records. Dans un article sur Javalobby, l’auteur décrit le concept, l’implémentation et essaye de démontrer que son projet est meilleur que le célèbre projet Hibernate. Les réactions des principaux intéressés, par exemple Gavin King, ne se sont pas faite attendre. Dans son post More XML than code? ou ici, il termine par Hibernate has had lazy loading and a multi-layered caching system since 1.x versions. I wonder if Daniel has ever actually used Hibernate?

La fin du pattern DAO ?

Craig Wickesser se pose la question de savoir si JPA a tué le pattern DAO. La réponse est un peu normande, ‘Ca dépend !’. Nous pouvons nous poser une autre question: ‘JPA va-t-il tuer le pattern DTO’ ?

Evènements de notre communauté en France et à l’étranger

Forum SOA 2007

La deuxième édition du Forum SOA se déroulera le 4 octobre prochain à Eurosites George V – Paris.

Le thème de cette année : « Combinaisons clés de l’approche SOA des systèmes d’information ».

Retrouvez :

Commentaire

3 réponses pour " Revue de Presse Xebia "

  1. Published by , Il y a 14 ans

    Merci pour le mot sur GlassFish. Simplement pour préciser que GlassFish et SJS Application Server sont deux noms pour désigner un même produit. Il n’y a fonctionnellement rien en plus dans la version « commerciale ».

  2. Published by , Il y a 14 ans

    Merci pour ce complément Alexis mais nous voulons maintenant en savoir plus sur les différences entre Glassfish et SJS Application Server (SJS-AS) :-)

    – Le support commercial de Glassfish est-il déjà disponible ? [1]

    – Les rythmes de montée de version et de patch sont-ils les mêmes ? Ou Glassfish est-il une sorte de « tête de pont » de SJS-AS en légère avance de phase ?

    – Glassfish bénéficie-t-il des mêmes outils de supervision et d’administration que SJS-AS ? Ces outils sont-ils Open Source ou commerciaux ? Existe-t-il un support commercial pour ces outils ?

    Quels sont les critères que doit prendre en compte un client pour choisir entre Glassfish et SJS-AS ?

    Merci de satisfaire notre curiosité,

    Cyrille

    [1] 2007/03 – Internet News : Sun To Provide Commercial Support for Glassfish
    http://www.internetnews.com/dev-news/article.php/3666281

  3. Published by , Il y a 14 ans

    La différence entre GlassFish v2 et Sun Java System Application Server 9.1 ?

    There are NO differences between the run-time JAR files used by GF and SJS AS; the daily builds create these JARs and from there produce several distros with different installers and packaging configurations.

    Source: http://blogs.sun.com/theaquarium/entry/bait_and_switch_glassfish_v2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous recrutons

Être un Sapient, c'est faire partie d'un groupe de passionnés ; C'est l'opportunité de travailler et de partager avec des pairs parmi les plus talentueux.